Histoire

Construit en 1912 par le Touring Club de France (TCF) à l’initiative du groupe Saint Gironnais de tourisme, ce refuge-abri fût alors utilisé par les montagnards faisant l’ascension du Mont Valier et par les chasseurs d’isards.

petite halte sur le chemin de la liberté dans la montagne couseranaise

Il servit de relais durant la seconde guerre mondiale aux patriotes qui fuyaient le nazisme en empruntant le désormais célèbre « Chemin de la Liberté. »

Par la suite le refuge fût abandonné, pillé et menacé de ruine lorsque le syndicat d’initiative de Saint Girons décida sa restauration et obtint en 1976 du TCF la cession de ses droits.

refuge avant

Grâce au travail remarquable et bénévole d’une équipe de montagnards saint gironnais, le bâtiment était ouvert au public en 1978 avec le statut de refuge gardé.

Cédé en 1996 par l’office de tourisme de Saint-Girons à la Communauté des Communes du Castillonnais présidé par Mr Bressou. Ainsi des travaux de rénovation et d’agrandissement du refuge ont été entrepris dès octobre 1997 pour s’achever en novembre 1999.

refuge nb

Ils ont consisté en une rénovation totale de la structure d’origine abritant salles à manger et cuisines. Ce fût aussi l’occasion de construire un nouveau bâtiment dans le prolongement de l’ancien réservé aux dortoirs et sanitaires. Inauguration le 1er juillet 2000.



Publicités